association artistes agenda presse


Tout public à partir de 12 ans
1h sans entracte

L'aube attendra !
de François Godard

Hélène RICHARD :
Antigone
[mise en scène]
Frédéric BOUGOUIN-KRAMER :
Le musicien
[composition musique]

C’est l'obstination sans issue d'Antigone qui lui vaut sans doute son succès : alors que le roi Créon, par ailleurs père de son amoureux Hémon, interdit d'ensevelir son frère Polynice, considéré comme traître à la cité, elle choisit sa mort en allant, au su de tous, braver la loi et l'autorité.

" C'est monstrueux de laisser la vie d'un mort se disloquer au vent, jamais on n'a vu faire ça, et c'est pas avec mon frère que ça va commencer. "

Curieusement, ce combat solitaire et perdu d'avance, parfaitement inutile et le plus conservateur qui soit, a pris valeur de symbole universel. Comment Antigone est-elle devenue l'emblème des combats difficiles et vitaux, une figure de la résistance au conformisme ?

Que peut-il se passer dans la tête d'une jeune fille pour qu'elle transforme sa propre révolte familiale en lutte collective contre l'aveuglement du pouvoir ? Quelles ont pu être les pensées d'Antigone lors de sa dernière nuit ? Comment rêvait-elle la vie qu’elle n’aurait jamais ? Quel rire d’enfant, quelle autodérision pouvait-elle connaître, du haut de son petit âge ?

Nous l’avons voulue enthousiaste, aimant le jeu, prête à tout croquer de la vie, profondément, définitivement, joyeusement adolescente. Non seulement parce que l’adolescence est l’âge des révoltes, mais surtout parce qu’il est celui des possibles. Elle choisit de mourir, mais ce choix est une vie entière.